Logo Blog Singe

Un singe à cinq pattes

Les singes araignées se servent si bien de leur queue qu’elle leur est aussi utile qu’une main.

Un singe à 5 pattes ? Presque… Totalement arboricole (vie dans les arbres) ce singe a hérité de cette appellation à cause de sa longue queue *préhensile qu’il utilise comme un membre à part entière.

*Une queue capable de s’enrouler sur un support et de s’y maintenir solidement comme une sorte de cinquième main.

Systématiquement enroulée autour d’une branche, cette queue est une sécurité supplémentaire pour éviter la chute.

Elle permet aussi au singe de libérer ses pattes antérieures pour attraper les fruits et feuilles dont il se nourrit.

A la cime des arbres, l’athlète se déplace par *brachiation, un mode de locomotion où les mains sont utilisées comme des crochets. Le pouce n’étant pas indispensable dans ce cas, il a tout simplement disparu au fil de l’évolution !

*Les singes s’élancent en se balançant d’un bras sous une branche pour en saisir une autre de l’autre bras.

 

 

0 Partages

Prenez quelques minutes supplémentaires pour découvrir :