Blog Singe : Primates, Gorilles, Chimpanzés

Le singe : Macaque Japonais.

Le Macaque Japonais.Le macaque japonais est une espèce qui fait partie des mammifères primates et qui est un singe faisant partie de la famille des cercopithécidés.

Le macaques Japonais, alias le singe des neiges est le seul singe à vivre dans les forêts mixtes de feuillus et de conifères des montagnes enneigées du Japon, à proximité des sources thermales indispensables à sa survie en hiver.

Contrairement aux autres singes, il ne supporte pas la chaleur. Grâce à une adaptation spécifique unique dans le monde animal, il est capable de supporter des températures pouvant descendre jusqu’à -20° centigrades. Il résiste à se froid grâce à sa fourrure épaisse qui se densifie à mesure que les températures chute et grâce aux bains qu’il prend dans les sources chaudes, nombreuses dans son habitat. La nuit, pour se réchauffer, il se regroupe avec quelques congénères dans un arbre ou derrière une souche, sous un creux de rocher et ils se serrent les uns contre les autres.

Il est le macaque le plus robuste et le plus lourd, il mesure de 80 à 95cm pour un poids de 8 à 14kg.

Lire la suite >

Les singes : des primates.

Les singes font partie de l’ordre des primates.

Pour beaucoup d’entre eux, leur main, leur pied et leur queue sont préhensiles, c’est-à-dire qu’ils peuvent saisir les objets pour ce nourrir ou se déplacer dans les arbres.

Seuls les grands singes (les gorilles, les chimpanzés et les orangs-outangs) n’ont pas de queue.

Ils peuvent être très différents les uns des autres : le plus grand est le gorille mesurant près de 2 mètres avec un poids d’environ 200 kg.

Et le plus petit de tous est le marmouset (ou ouistiti), ne pesant pas plus de 150 grammes, il peut tenir dans la main d’un homme !

Aimant les climats chauds, les singes vivent en Amérique centrale et du sud, en Afrique et en Asie.

Le seul d’Europe est le macaque de Barbarie que l’on ne trouve qu’à Gibraltar.

Un singe à cinq pattes ?

La singe araignée.Les singes araignées se servent si bien de leur queue qu’elle leur est aussi utile qu’une main.

Un singe à 5 pattes ? Presque… Totalement arboricole ce singe a hérité de cette appellation à cause de sa longue queue préhensile qu’il utilise comme un membre à part entière.

Systématiquement enroulée autour d’une branche, cette queue est une sécurité supplémentaire pour éviter la chute.

Elle permet aussi au singe de libérer ses pattes antérieures pour attraper les fruits et feuilles dont il se nourrit.

A la cime des arbres, l’athlète se déplace par brachiation, un mode de locomotion où les mains sont utilisées comme des crochets. Le pouce n’étant pas indispensable dans ce cas, il a tout simplement disparu au fil de l’évolution !

Le Singe : Singe araignée.

Le singe araignée est un terme pour désigner plusieurs espèces de singes d’Amérique aux très longs membres.

Le singe araignée est une espèce qui fait partie des mammifères primates et qui est un singe faisant partie de la famille des Atélidés pour  : le singe araignée à ventre blanc et le singe araignée aux mains noires et de la famille des Brachytèles pour le singe araignée laineux.

Il existe trois sous-catégories de singe araignée :

Le singe araignée à ventre blanc :

Singe araignée à ventre blanc.Singe araignée à ventre blanc.Singe araignée à ventre blanc.

Le singe araignée aux mains noires :

Le singe araignée aux mains noires.Le singe araignée aux mains noires.Le singe araignée aux mains noires.

Le singe araignée laineux.

Le Singe araignée laineux.Singe laineux.Le Singe araignée laineux.

Lire la suite >

Le singe : Macaque.

Comme le babouin le macaque est une espèce qui fait partie des mammifères primates et qui est un singe faisant partie de la famille des Cercopithécidés dont ils se différencient entre autres par leur face rose.

Ils ont des abajoues (poches situées de part et d’autre de la tête) dans lesquelles ils peuvent rapidement faire des réserves de nourriture qu’ils mangeront tranquillement, loin de leurs concurrents.

Leurs callosités fessière leurs permettent de s’assoir pour se reposer, voir dormir sur une branche d’arbre.

Les macaques sont soit arboricole, sois terrestre.

Lire la suite >